Première œuvre d’art qu’il ait considérée en tant que telle (opus N°1) bien qu’il ait antérieurement réalisé un buste et des médailles représentant des amis ou des membres de sa famille, cette sculpture est une de celles qui fait le plus référence à sa culture classique en empruntant son sujet au répertoire mythologique. Mais déjà l’essentiel des qualités sont présentes: cette bacchante en pleine course porte son flambeau, prête à passer le témoin.

Toute la puissance évocatrice est dans la dynamique supportée par la justesse de l’attitude, le détail et la tension des articulations et de la musculature. Les mains et le visage en dehors de leurs justes positionnement sont à peine ébauchés pour ne pas attirer notre attention, ni la polluer de détails superflus: c’est bien l’élan de la femme qui est perçu, dans un modelé déjà propre à l'artiste, précis mais également légèrement brut.

Opus N°1 Bacchante au Flambeau