Opus N°15 Grand Jeté Ecart

Sculpté également en 1967, ce saut complète dans une trilogie les précédents. La muse inspiratrice est ici à nouveau Nora Kovach, dans un aérien élan de liberté. Le grand écart est parfait, comme suspendu et maintenu par la tension et la force de la musculature, le port altier et l’équilibre des bras. Il est difficile de dire de quel ballet est tiré cette chorégraphie, toutefois il est probable qu’il s’agisse là également de Don Quichotte, comme pour «Pas de Bourrée».