Retour de Ghiorgo à sa formation spirituelle, à l’Antiquité et à la cosmogonie pour cette œuvre unique dans sa production qui est composée d’une paire de vases de forme géométrique à 7 pointes et dont chacune correspond au sommet d’un pentagone. Les vases diffèrent par leur partie supérieure, jonction géométrique de chacun des côtés avec le col par des triangles isocèles différemment placés sur les deux vases, qui eux mêmes associés entre eux par trois constituent également des pentagones.

Constamment utilisé dans les langues indo-européennes, le chiffre 7 a souvent été associé à une signification magique et au nombre d'or. On retrouve également les pentagones du dodécaèdre. La référence à l’Antiquité est accentuée par la patine « vert étrusque » qu’il leur a conférée.

Ces deux vases qui paraissent identiques, mais dont les cols varient en réalité avec le même nombre de triangles (21) forment un magnifique ensemble que ne pouvait créer qu’un scientifique rompu aux mathématiques et à la géométrie. Ils ont été réalisés en 1991 époque à laquelle, à 81 ans, Ghiorgo Zafiropulo n’avait rien perdu de sa créativité

Opus N°25 Variations sur l'Heptaèdre